« C’est après avoir achevé L’Enfance d’Ivan [premier film de A. Tarkovski, 1962] que j’eus le pressentiment que le cinéma était à la portée de ma main […]. Un miracle avait eu lieu : le film était réussi. Quelque chose d’autre était maintenant exigé de moi : il me fallait comprendre ce qu’était le cinéma....